L'HYPNOSE ERICKSONIENNE

Cette forme d’hypnose se distingue par un accompagnement souple, non directif, et souvent indirect, utilisant des suggestions métaphoriques, au service de la personne.

L’hypnose est un état naturel, une expérience que nous connaissons tous. Nous y accédons par exemple en regardant longuement un feu de cheminée, ou en faisant un trajet quotidien... Puis nous refaisons surface, et réalisons que nous étions "un peu ailleurs".

En thérapie, cet "ailleurs" est utile pour accéder plus facilement à notre inconscient, à nos ressources, et pour les rendre plus disponibles dans notre vie.

MILTON ERICKSON (1901-1980) était un psychiatre américain. Son innovation en matière de psychothérapie repose sur sa conviction que le patient possède en lui les ressources pour répondre de manière appropriée aux situations qu'il rencontre.
Atteint de poliomyélite dès l'âge de dix-sept ans, Erickson a été une figure emblématique du "guérisseur blessé", expérimentant sur lui-même certains phénomènes qu'il met ensuite en application dans l'hypnose thérapeutique.


La PNL ou PROGRAMMATION NEURO-LINGUISTIQUE

En 1976, lorsque le psychologue Richard Bandler et le linguiste John Grinder inventent le terme de "PNL", leur démarche s'inscrit uniquement dans le domaine de la psychothérapie, et s’inspire du travail d'autres psychothérapeutes, dont Milton Erickson.

Autour de 1980, ils explorent d'autres champs d’application de la PNL, comme ceux de la créativité, du sport, du management, de la pédagogie et de la communication.

La PNL est fondée sur le lien étroit qui unit notre langage et notre pensée. Pour le thérapeute, c’est donc avant tout un outil d’écoute. En PNL, toute difficulté est envisagée comme un apprentissage qu’il nous reste à faire.